Web Vins

Edition du 25/05/2021
 

Duclot

Réputation

PETRUS


Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu’en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c’est son fils Olivier, aujourd’hui, qui est aux commandes) : “Lorsque l’on parle d’un vin, il faut d’abord présenter le sol, c’est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétention d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. C’est un vignoble très ancien. J’y suis arrivé en 1964 et j’ai connu une parcelle postphylloxérique qui avait été plantée en 1885. Il y a encore des parcelles plantées en 1957, mais la moyenne d’âge des vignes est de 35 ans. À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l’Inra et la chambre d’agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu’on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne. La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton. Nous privilégions des extractions très mesurées, ainsi les cuvaisons ne sont pas très longues car nous souhaitons rester sur le fruit et des tanins soyeux. S’ensuit l’élevage durant 18 à 20 mois en fûts de chêne avec une proportion de bois neuf qui varie selon les millésimes (un peu plus de 50 %). Nous évitons le surboisage, toujours dans un souci permanent de préserver la spécificité du vin. Le vignoble est protégé en lutte raisonnée. Nous pratiquons depuis 1991 l’étude de la maturité phénolique en parallèle avec la maturité physiologique. Avec l’indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d’un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…” Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe. Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux. Duclot est la référence incontournable du négoce de grands vins depuis sa création à Bordeaux en 1886. Pour le négociant, l’enjeu de ce déménagement est d’affirmer toujours plus son ancrage sur la fameuse “place” de Bordeaux, tout en marquant nettement son esprit d’ouverture face aux opportunités des différents marchés, sous la houlette de sa directrice générale Ariane Khaida. Quant au stock - plusieurs millions de bouteilles - il reste en lieu sûr dans les chais de Duclot, une plateforme logistique de 20 000 m2 située à Martignas, aux portes de Bordeaux. Ariane Khaïda dirige Duclot depuis quatre ans. “Notre site internet Chateauprimeur est le seul site internet au monde dédié à la vente de vins en primeurs, faisant bénéficier nos clients de cet accès direct aux allocations des châteaux. Concernant Chateaunet, nos magasins se sont offert un lifting pour mieux répondre aux attentes des clients en proposant une immersion totale dans l’univers des vins, Champagnes et spiritueux.”

   

Duclot

Jean-François et Jean Moueix
Duclot 3, place Rohan
33082 Bordeaux Cedex






> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château BOVILA


Le château surplombe la vallée du Lot, sur un terroir argilo-calcaire blanc type champenois et de marnes du tertiaire lacustre d’une superficie de 12 ha. Les vignes, plantées à plus de 250 m d’altitude, bénéficient d’une exposition sud-ouest sur les crêtes et les plateaux du Quercy. Superbe Cahors Prieuré de Bovila 2015, 100% Malbec, élevé en fûts de chêne 12 mois, qui doit son nom au prieuré de Bovila cité au XIVe siècle comme propriété du prieur de Catus puis des clarisses de Cahors..., complexe et harmonieux, avec ces nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche.  Toujours ce Cahors Château de Bovila Vin Noir du Diable 2015, 100% Malbec, élevé en fûts de chêne neufs 18 mois, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, cerise, pruneaux, aux tanins fermes mais fondus, de belle évolution. Remarquable Cahors Prélude 2018, 100% Malbec, vin naturel sans sulfites ajoutés, d’une belle structure tannique et d’une grande expression aromatique avec ce goût légèrement fumé, de bouche suave et veloutée. Il y a encore le Cahors Château Bovila 2017, 80% Malbec et 20% Merlot, élevé en cuves béton 12 mois, où prédominent les fruits frais, de charpente souple.

Pascal et Olivier Pieron
Scea P.-O. Pieron - Rouffiac
46700 Duravel
Téléphone :05 65 36 54 27
Email : vignoblespieron@orange.fr
Site personnel : www.chateau-de-rouffiac.com

Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire pratiquant l’ostéopathie, passionné de médecines alternatives et complémentaires, créateur en 1999 de la Foire Biologique et artisanale de Libourne, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%), puis 84 ares en 2015, pour atteindre 3,37 ha. Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. Certification Biodynamie Demeter depuis 2016. - La pratique culturale : les rangs de vignes, un sur deux enherbés, les haies, autorisent la faune et la flore auxiliaires. La taille est en majorité en guyot double à deux astes avec 8 bourgeons par pied. Les rangs sont travaillés sous les pieds. Les entrecoeurs sont éliminés. L'effeuillage se fait du côté du soleil levant. La vigne est accompagnée par les préparations biodynamiques, des tisanes de plantes, et un minimum de cuivre et de soufre. - La vinification : la fermentation est naturelle sans apport de levures. Une macération post fermentaire à chaud est généralement utilisée. La fermentation malolactique se fait naturellement, parfois tardivement en cuve ou en tonneau. L'élevage est réalisé en partie en cuve et en partie en barriques. La mise en bouteille est réalisée sans filtration (ou presque). “Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.” Toujours ce beau Bordeaux Supérieur rouge 2017, subtil et souple, de bouche persistante aux nuances de fumé caractéristiques, tout en bouche, aux tanins équilibrés. Le 2016, est bien charnu comme il se doit, au nez riche dominé par les petits fruits noirs mûrs, tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux, d’excellente évolution. Le 2015, est un vin coloré, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs et une touche de cannelle, avec des tanins souples et très équilibrés. Le 2014, avec beaucoup de structure, est tout en bouche, bien équilibré, au nez de violette, de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, de très bonne garde, parfait avec, par exemple, un poulet en crapaudine à l'ail ou un salmis de palombes. Et enfin ce Bordeaux Supérieur rouge Divin 2016, avec ce nez où domine le pruneau, très parfumé, très équilibré, avec des tanins ronds mais bien présents, de bouche ample et bien persistante.

Jean-François Moniot
49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr

Champagne BRICE


L’histoire du domaine commença à la Révolution avec l’acquisition par Nicolas Fétizon, aïeul direct des Brice, de la propriété sur le terroir de Bouzy. En 1964, Jean-Paul Brice, en revenant sur le domaine familial développe le vignoble dans le département de l’Aube, puis insuffle à la famille un nouveau dynamisme en devenant Négociant et membre de l’Union des Maisons de Champagne. En 2004, Rémi et Jean-René Brice rejoignent la Maison. Ils achètent au cœur de Bouzy des caves creusées au XIXe siècle qui reçoivent plus de 500 000 bouteilles, et ouvrent un centre de pressurage pour accueillir de nouveaux livreurs de raisins. Le Champagne Tradition brut, à la fois charpenté et souple, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, aux notes de tilleul et de coing. Le Blanc de blancs Premier Cru 100% Chardonnay, au nez minéral dominé par les agrumes frais, à la fois vineux et fin, corsé, tout en distinction, avec des notes de fleurs blanches et de noisette au palais. Le brut Rosé développe un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée. Beau brut Héritage qui associe richesse aromatique et persistance, avec des notes de fleurs blanches (chèvrefeuille, lis) et d’amande, d’une finale harmonieuse. L’Extra Brut Bouzy est tout aussi charmeur, non dosé, naturellement bouqueté, avec cette jolie nervosité, qui associe charpente et finesse, très frais, élégant, parfait à l’apéritif. Toujours remarquable, ce Champagne Vintage brut Grand Cru 2012, équilibré, tout en arômes (pomme, amande, musc), d’une belle harmonie en bouche, tout en fruité et finesse. Le Vintage rosé Grand Cru 2013 est un vin charmeur, de mousse abondante et fruitée, tout en fraîcheur aromatique, aux notes de fruits frais et de violette. Très réussi ce Bouzy rouge Grand Cru Coteaux Champenois 2015, il est racé, puissant, savoureux, corsé, aux senteurs de violette, de pruneau et de mûre, tout en bouche, de robe grenat. Avec un bel équilibre l’Extra brut Bouzy 2013, est très fruité au nez comme en bouche, avec des notes confites, fort bien dosé, une cuvée parfumée, tout en bouche, de mousse fine, dense, distinguée, très harmonieuse.

Rémi et Jean-René Brice
22, rue Gambetta
51150 Bouzy
Téléphone :03 26 52 06 60
Email : contact@champagne-brice.com
Site personnel : www.champagne-brice.com

DOMAINE DE ROSIERS


Le vignoble de Côte-Rôtie_definition.html"class="lexique" target="_blank">Côte-Rôtie s'étend sur trois communes : Saint-Cyr-sur-Rhône, Ampuis, Tupin-et-Semons, sur la rive droite du Rhône dans le département du Rhône, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d'une couche silico-calcaire en Côte blonde, d'argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec et chaud l'été, avec des pluies régulières les autres saisons. Environ 200 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40%, et divisé entre : la Côte brune (sol argileux de couleur plus foncée) donnant des vins rouges très fermes de lente évolution et de grande longévité (Vaillères, Côte Rosier, Turque, Pommière, Chevalière, Côte Boudin); la Côte blonde (sol plus léger) donnant des vins plus souples (La Mouline, Châtillonne, Grande Plantée, Grands Cols). On se régale avec ce superbe Côte-Rôtie Drevon 2016, de robe pourpre, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et d’épices, un vin puissant, avec une structure harmonieuse, bien ferme en bouche. “Produite depuis 3 générations, la cuvée Classique rebaptisée depuis le millésime 2013 Drevon, en référence au travail d'André et Louis Drevon. Un vin de garde comme en atteste ce 2013, au nez présent avec des senteurs de violette et de pruneau, c’est un vin chaleureux et gourmand, toujours très typé, aux notes de cuir et d’humus en finale, idéal actuellement avec une brouillade de truffes ou un foie gras poêlé aux airelles. Goûtez le Côte-Rôtie Cuvée Cœur de Rose 2016, caractéristique de la Syrah se développant sur les terroirs micaschisteux des sols bruns de l'appellation, 50% de barriques neuves, un vin concentré mais tout en distinction, marqué par son terroir, un vin gras et parfumé, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, d’excellente évolution. Belle cuvée parcellaire Besset, qui fleure la prune et les épices, aux tanins amples, de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses. Il y a également ce Condrieu 2015, pur Viognier, sol de granit décomposé, 25% de barriques neuves, minéral à souhait, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue avec d’agréables notes d’agrumes, parfait sur un loup au sabayon d'anis ou des tagliatelles aux truffes et foie gras, notamment.


3, rue des Moutonnes
69420 Ampuis
Téléphone :04 74 56 11 38
Email : domainederosiers@gmail.com
Site : domainederosiers


> Nos dégustations de la semaine

Clos BELLEFOND


Un domaine familial de 9 ha, fondé en 1889, où les vinifications se font en cuves de chêne, ouvertes pendant une dizaine de jours. Les vins sont élevés en fûts 18 mois environ. Les propriétaires ont fait l?acquisition d?un magnifique château où l?on retrouve également les vins à la vente : château de La Ferté Fresnel - 2, rue de l?Aigle - 61550 Le Ferté en Ouche- Tél. 02 33 34 38 70 - www.chateaudelafertefresnel.com.
Au château, on propose des visites guidées et théâtralisées, visites pour enfants, ballade en petit train au coeur du parc, soirées œnologie et gastronomie, mariages, réceptions, salon de thé, bar à vin et boutique.
Superbe Santenay Clos Bellefond 2013, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de myrtille et d'épices au palais. 
Beau Volnay-Santenots Premier Cru rouge 2014, aux tanins mûrs, aux arômes de fruits rouges et de sous-bois, d?une jolie charpente en bouche. Le Pommard Premier Cru La Platière 2014, d?une belle couleur aux reflets violets, alliant structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d?humus, de cuir et de fruits surmûris.
Leur Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2013, avec ces arômes intenses (groseille, mûre) et cette pointe d?épices, aux tanins savoureux, mêle gras et intensité, un vin bien typé, tout en nuances au palais, comme ce Santenay Premier Cru La Comme 2014, très équilibré, mêle charpente et souplesse, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges et de réglisse, de robe grenat profond.

Laurence et Bernard Chapelle
Domaine Louis Nié - 2, route de Chassagne
21590 Santenay
Tél. : 03 80 20 60 29
Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
www.vinsdusiecle.com/closbellefond
www.closbellefond.com
Achetez ce vin au prix direct propriété


Brasserie Les 3 LOUPS


Quelque onze bières de fermentation haute, non filtrées, non pasteurisées, et refermentées en bouteille sur lie de levure. Les bières Les 3 Loups sont le fruit d?un long travail, elles sont entièrement brassées de manière artisanale, dans la plus grande tradition brassicole. Le brasseur apporte toute son attention au choix de ses matières premières, de leur sélection à leur transformation.
Cette Bière Blonde d?Ardenne Belge (6,3°), médaille d?Argent au Concours International des Vins de Lyon 2016, qui a très peu d?amertume, est finement fruitée, bien maltée, vraiment très réussie. 
La Bière Amber Ale (6,3°), médaille d?Argent au même concours. sent le malt et le café, tout en bouche, moelleuse et intense.
Belle Bière blonde India Pale Ale Vallée de la Marne (7°), aux senteurs d?agrumes et de fruits exotiques, tout en fraîcheur, dense mais très fine, possède une originalité certaine et charmeuse, se plaît avec des langoustines flambées ou un Brie, notamment.
Remarquable Bière English Pale Ale Green (5,5°), fraîche, dominé par le citron et l?orange, particulièrement désaltérante, idéAle à l?apéritif.
On poursuit avec leur étonnante Bière Sol Invictus Belgian Strong Dark Ale (7,5°), de couleur ambrée, qui sent les fruits rouges compotés, avec une saveur en bouche tout en moelleux. Tout aussi originale, cette Bière rouge épicée Venerem (6,3°), aux connotations d?abricot confit et d?épices douces.
Il y a encore Les 3 Loups Green, English Pale Ale / Arganic Ale, Les 3 Loups Summer Ale, Beach Ale, l?étonnante Les 3 Loups Blonde I.P.A., India Pale Ale Vallée de la Marne, l?excellente Les 3 Loups Extra Stout, Foreign Extra Stout ou Les 3 Loups Sol Invictus, Belgian Strong Dark Ale.
Il y a aussi la Bière blanche Belgian Witbier (5,5°), fraîche, désaltérante, très équilibrée, la Bière blanche aromatisée Cherry Baby (5,5°, Malts Pilsen 2RP, Malt de blé, houblon Summit, arômes naturels cerise griotte et fruits rouges, colorant alimentaire naturel), très parfumée, très fruitée au nez comme en bouche, la Bière Triple Belge (8,5°), évidemment plus forte, riche, poivrée, tout en bouche, de très belle teinte, et la Bière Foreign Extra Stout (6,9°), noire, aux notes intenses de grillé et de moka.

Brasserie Henriet-Benoist
19, rue Pascal - Hameau de Courcelles
02850 Trélou-sur-Marne
Tél. : 06 78 87 66 78
Email : contact@brasserie-les3loups.com
www.brasserie-les3loups.com
   


Jean VELUT



> Les précédentes éditions

Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019

 



Château CROQUE MICHOTTE


Château TOUR-DU-ROC


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Domaine de GRANDMAISON


Charles SCHLÉRET


BORIE MANOUX


Domaine CHARBONNIER


VAZART-COQUART


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Domaine GOURON


GOSSET


Domaine de la CHAISE


De VENOGE


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Domaine Guy BAUDIN et Fils


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Domaine de SAJE


DRAPPIER


Château LAFON


Château FRANC LARTIGUE


Domaine de LAVAUR


Xavier LECONTE


CAMIAT et Fils


Domaine PETIT & Fille


Jean-Marie NAULIN


Domaine SERGUIER


Château de MAUVES


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Domaine BERTRAND-BERGÉ


Château DEVISE d'ARDILLEY


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Scea Roger PABIOT et ses Fils



CHATEAU REDORTIER


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHARLES SCHLERET


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales