Web Vins

Edition du 21/08/2018
 

Gosset au Sommet

Patrimoine

GOSSET

La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs Président du Conseil National des Vins et Spiritueux, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ces deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin.


Le Champagne Gosset, “la plus ancienne Maison de Vins de la Champagne : Aÿ 1584”, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) fin 1993. Pour l’anecdote, soulignons que la pratique traditionnelle du bouchage liège et agrafage est maintenue sur certains gros flacons, au cours du vieillissement sur lattes. Le “Style Gosset” est donc propre à un art de vivre qui, depuis plus de 4 siècles, s’est transmis de génération en génération, alliant un solide bon sens à l’élégance du cœur et de l’esprit. C’est un style issu d’un terroir exceptionnel de calcaire friable. La création, en 1995, de la cuvée de prestige Gosset CELEBRIS aura été le point d’orgue de cette volonté d’améliorer la qualité de façon spectaculaire. Considérée comme un rendu à l’histoire et aux diverses générations de la famille Gosset et composée principalement de Grands Crus de Chardonnay de la Côte des Blancs, de Pinot Noir de la Montagne de Reims et de la Grande Vallée de la Marne (Aÿ), cette cuvée est le fleuron des vins de Champagne de la Maison. La gamme CELEBRIS Cette gamme de prestige déploie, dans une démonstration de virtuosité, toute sa plénitude d’arômes et de saveurs. - Le CELEBRIS Vintage 2004 Extra Brut offre un équilibre rare exprimant à la fois maturité et fraîcheur, d’une grande complexité. - Le CELEBRIS Rosé 2007 Extra Brut est composé d’un subtil assemblage de Chardonnay (59%), de Pinot Noir (41%) et d’une sélection de vins rouges (7%) de plusieurs grands terroirs révélant un grand Champagne Rosé à la robe somptueuse et à l’équilibre parfait. La gamme Antique Gosset Grand Millésime 2006. Chardonnay 44% et 56% Pinot Noir Grands et Premiers crus; une robe dorée, soutenue, brillante et limpide. Un premier nez très frais et expressif mêle des notes d’aubépine, de lilas, de fleurs blanches sauvages et d’arômes plus spécifiquement fruités comme la poire, la prune et les mirabelles. L’attaque est ample, gourmande avec une belle vinosité et de subtiles notes de vanille. la finale est franche avec de l’acidité, ce qui apporte cet équilibre de fraîcheur; les arômes d’agrumes s’expriment clairement dans cette cuvée : arômes acidulés de citron et de pamplemousse, complétés par des notes de fruits (poire, prunes) venant confirmer le nez mais également des arômes de fruits secs, de noix fraîches en bouche; la finale agréablement persistante, d’une salinité rafraîchissante, se prolonge sur des notes de citron jaune. Gosset Grand Blanc de Blancs.  Le fruit d’un assemblage savant et minutieux de la vendange de 2011 avec des vins de réserve de 2009. Et si la force de la Maison Gosset réside dans la diversité de ses approvisionnements issus de plus de 70 villages, le Grand Blanc de Blancs est, pour sa part, le précieux concentré du terroir d’une quinzaine de villages de la Côte des Blancs (Avize, Chouilly, Cramant...) et des Chardonnays typiques de la Montagne de Reims (Villers-Marmery, Trépail...). La bulle fine et présente se dirige vers la surface avec légèreté. La robe est d’une nuance dorée assez pâle. Le nez à la fois minéral et floral révèle des arômes de fleurs et de fruits blancs, d’abricot, de mirabelles, et, en touches très légères, des notes de citron jaune acidulé, d’agrumes, de pâte de coing et de miel doux. En bouche, les fleurs blanches se mêlent à des fragrances légèrement toastées. Touché soyeux et palais harmonieux pour ce champagne vif et structuré. Gosset Grande Réserve.  D’une grande harmonie au nez comme en bouche, un Champagne puissant, très charpenté mais très distingué à la fois, qui affirme en bouche son volume et sa générosité. Assurément à table avec des mets doux et subtilement épicés autour des fruits cuits, plats sucrés salés, des plats en sauce ou un gibier à plumes. Gosset Grand Rosé. Issu d’un assemblage de Chardonnay (50%) et de Pinot Noir (50%) dont 8% de vins rouges de Bouzy et d’Ambonnay, ce qui explique ce nez complexe où la mûre s’associe à la framboise. Un grand Champagne à déboucher sur du saumon sauvage, des petites tapas à base de poisson, du veau grillé, des fraises ou des framboises. Dynamisme oblige, le Champagne Gosset est commercialisé dans 85 pays sur les cinq continents : 60% de l’activité globale de la Maison sont représentés par l’export (USA, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, Suisse). En plus de l’excellent positionnement de Champagne Gosset en Gastronomie et boutiques spécialisées, ses Champagnes sont également servis à bord de prestigieuses compagnies aériennes telles Turkish Airlines, American Airlines… En France, la Maison est présente dans nombre de caves et d’épiceries fines : Lavinia, Lafayette Gourmet, La Grande Épicerie de Paris, Les Domaines à Nancy, Antic Wines à Lyon, Les Caves Cairel à Montpellier, La Cave à Pic à Valence, la Cave du Sommelier à Strasbourg, Badie à Bordeaux... Les vins de la Maison sont servis sur les plus belles tables de l’hexagone.

   

Gosset au Sommet

Jean-Pierre Cointreau
12, rue Godart Roger
51200 Épernay
Téléphone : 03 26 56 99 56

Email : info@champagne-gosset.com

Site : www.vinsdusiecle.com/champagne-gosset




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château BARRÉJAT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine qui est l’archétype de ce que doit être un Madiran, un vin à la fois très puissant et épicé, mais aussi parfumé et souple, selon les millésimes. Un vignoble de 40 ha totalement enherbé depuis 1960 et travaillé de façon traditionnelle avec des apports d’amendements organiques. Ebourgeonnage, effeuillage et vendange en vert sont pratiqués afin de limiter les rendements à 55hl/ha maximum. “Seules des matières d'origine naturelle amendent le sol. Notre pratique d'ébourgeonnage, effeuillage et vendange en vert limite les rendements à 55 hl/ha maximum. La récolte à la main est notre pratique constante afin de préserver les grappes de raisin et toutes leurs caractéristiques. Nos viticulteurs attachent le plus grand soin à la réception de la récolte. Elle s'opère de façon optimale depuis 1966, date de construction d'une réception de vendange et d'un chai souterrain à barriques. La force du Château Barréjat est de disposer d’un énorme capital de vieilles vignes.” Très rare : les vignes de 80 ans en moyenne, ceci expliquant cela. La réception de la récolte, effectuée manuellement, se fait dans des conditions optimales depuis 1996, année de construction d’une réception de vendange et d’un nouveau chai souterrain à barriques. “Probablement originaire du Béarn, le Tannat, issu de la famille des Cotoides, est présent dans le Sud-Ouest depuis les Romains. Le terme tannat vient de la langue d’Oc : tan, “tanin”, c’est-à-dire tanné. Il se compose de grappes compactes, cylindriques avec deux ailerons, aux baies sphériques, de taille moyenne, bleu-noir à peau épaisse, colorée. C’est un cépage tardif et productif qui se complait et s’épanouit merveilleusement sur les terroirs de Madiran.” Pour Denis Capmartin, le millésime 2017 est parfait, peu impacté par le gel, il bénéficie d'une récolte privilégiée. Il est aromatique en blanc et, en rouge, les vins sont très plaisants. Il propose à la vente cette année les 2016 en rouges (superbes) et les 2017 en blancs. On est vraiment au sommet avec son superbe Madiran Extrême 2016, pur Tannat, fermentation malolactique et 18 mois en barriques neuves charnu et parfumé (prune, cuir, épices), alliant structure et distinction, un vin harmonieux et dense, puissant et charpenté, de garde, bien entendu. Le Madiran L’Instant 2016, de bouche fondue, où se mêlent la framboise et l’humus, a des tanins soyeux mais bien présents, quand ce Madiran cuvée des Couvents 2015, développe des senteurs à dominante de pruneau, de cannelle, un vin de belle robe pourpre, dense et typé, qui commence à s’ouvrir. Il y a aussi le Madiran Vieilles Vignes 2015, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, complet, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices en bouche, et ce Madiran rouge cuvée des Vieux Ceps 2016, 80% Tannat, 20% Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, un vin de bouche charnue, de belle robe grenat, riche et structuré, où dominent des notes de cassis et de fraise cuite, d’excellente évolution. On poursuit avec ce Tannat Bio 2017, et son Vin de Table Cabernat 2017, 100% Cabernet-Sauvignon, marqué par son cépage, à la fois souple et structuré, où se retrouvent des connotations de mûre et de groseille. Tout en finesse, le Pacherenc-du-Vic-Bilh sec Bio 2017, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix, bien marqué par son terroir, subtil et suave, est tout en persistance.

Denis Capmartin

32400 Maumusson
Téléphone :05 62 69 74 92
Email : deniscapmartin@laposte.net
Site personnel : www.chateaubarrejat.com

Château des ROCHETTES


Au sommet. Si la vigne était déjà présente au XVe, c’est Alphonse Roulleau (1885-1957) qui oriente vraiment la production du Château de Rochettes vers le vin. Déjà présent au Salon de l’Agriculture de Paris avant la guerre de 1914-1918, il y remporte de nombreuses médailles. Suite au mariage de sa fille Raymonde Roulleau avec Louis Douet en 1946, la tradition se perpétue, et la commercialisation s’oriente vers la vente aux particuliers en fûts et en bouteilles. En 1974, c’est leur fils unique Jean Douet qui reprendra les rênes du vignoble. Passionné de vins liquoreux, il mettra en place un groupe de travail au début des années 90 pour la reconnaissance et la codification de la mention “sélection de grains nobles”. L’âge de la retraite approchant et n’ayant pas d’enfant intéressé par la reprise, il accepte de vendre le Château des Rochettes à Catherine Nolot, déjà propriétaire d’un vignoble voisin le Domaine de L’Eté. Un vignoble de 25 ha où la conduite de la vigne se fait dans le respect du terroir et de l'environnement (enherbement). Les vinifications sont personnalisées pour chaque type de vins. Selon les cuvées, l'élevage dure 6 à 18 mois. Remarquable Coteaux-du-Layon Vieilles Vignes 2015, tout en bouche, où l’on retrouve des effluves de citron et de miel, aux notes florales complexes (rose, narcisse…), de belle robe dorée, à la bouche fondue, d’une onctuosité raffinée, tout en nuances au palais (pain d’épices, pomme mûre), très persistant, un vin idéal aussi bien sur des cailles aux raisins qu’avec une compote de poires aux épices. L’Anjou blanc Pièce du Moulin 2015, une cuvée équilibrée, harmonieuse, tout en finesse d’arômes, est un vin parfumé et rond, au nez délicat, de jolie bouche, aux accents de noix fraîche et de poire. Excellent Anjou rouge Vieilles Vignes 2015, tout en bouche, aux tanins ronds, un vin qui mêle finesse et structure, de bouche persistante avec des nuances de griotte et de groseille.

Catherine Nolot - Gérant : Yannick Babin
104, Les Rochettes
49700 Concourson-sur-Layon
Téléphone :02 41 59 11 51
Email : chateaudesrochettes@orange.fr
Site personnel : www.domaine-ete.com

Jean-Christophe MANDARD


Domaine de 16,70 ha, où Jean-Christophe Mandard représente la 4e génération depuis 1870. Le vignoble bénéficie d’un encépagement varié de 10 cépages, plantés sur des sols perrucheux (argile à silex) et des bournais, les vignes sont menées selon Terra Vitis. Superbe Touraine blanc Sauvignon 2014, de robe brillante et limpide, associant la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, très charmeur. Excellent Touraine rouge Les P’tites Notes 2013, élaboré à partir de 70% de Pinot noir et 30% de Gamay, bien typé, à la fois riche et souple, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche fondue, à apprécier avec des rognons de veau grillés ou une côte de veau panée à la milanaise. Le Touraine blanc Chenin Vignoble du Haut-Bagneux 2014 développe un nez de fruits frais, un bien joli vin qui mérite une cuisine délicate comme un cocktail de crevettes à la mangue ou un rôti de saumon aux échalotes. Le Touraine Chenonceaux 2013, élaboré avec 70% de Côt et de 30% de Cabernet franc, de belle couleur, parfumé, bien structuré, fondu, d’un remarquable équilibre en bouche, est un vin généreux. Quant à son Touraine Cot 2012, il se goûte très bien actuellement, un vin de bouche puissante et dense, de couleur intense, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de pruneau et de poivre.


Le Moulin-Feuillet - 14, rue du Bas-Guéret
41110 Mareuil-sur-Cher
Téléphone :02 54 75 19 73 et 06 64 25 14 13
Email : mandard.je@wanadoo.fr
Site personnel : www.mandardjeanchristophe.fr

DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


Éric Marey veille avec amour sur son joli vignoble de 10 ha. Les vins sont élevés en fûts de chêne et sont suivis par un laboratoire durant toute leur évolution. Les vins sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, et le reste est expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger. Le domaine vous propose en vins blancs : Aligoté, Pernand-Vergelesses, Pernand-Vergelesses Premier Cru "Sous Frétille", et Corton Charlemagne Grand Cru. En vins rouges : Savigny-Lès-Beaune "Les Rouvrettes" Premier Cru, Bourgogne, Pernand-Vergelesses "Les Belles Filles", Les Fichots Premier Cru et Corton Grand Cru. Splendide Corton-Charlemagne Grand Cru 2010, d’une belle harmonie, très élégant, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (poire, aubépine, pain grillé…), d’une grande ampleur, un vin très prometteur. Le 2009 est gras, aux connotations de fleurs, d’épices et de fruits cuits, un vin de bouche suave, ample, chaleureuse et d’une très longue finale, de belle évolution. Le Corton Grand Cru 2010, remarquable, est intense et chaleureux, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en bouche. Beau 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, avec des connotations de griotte, de violette et de musc, un vin riche, typé, ample, soyeux. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2010, harmonieux, dégage des arômes de fruits blancs et d’amande, un vin d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique en finale. Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Fichots rouge 2010, typé, de couleur soutenue, d’une belle charpente, riche et structuré, aux connotations caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre. Le 2009, d’un beau rouge foncé brillant, est de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre, riche et distingué. Goûtez également le Savigny-Les-Beaune 2010, de robe intense, au nez dominé par les fruits cuits, et le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2010, parfumé, dense, tout en distinction, aux notes très classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins fermes.

Eric Marey
Rue Jacques Copeau
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 51 71
Télécopie :03 80 26 10 48
Email : domaine.pierremareyfils@orange.fr
Site : domaine-pierremarey


> Nos dégustations de la semaine

Château CANTELOUBE


Un excellent Graves rouge cuvée Prestige 2006, élevé en fûts de chêne, de couleur rubis intense, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, un vin qui allie richesse et harmonie (8,40€). Le Graves Rouge 2009 est de couleur intense, charnu, d'une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres (6,10€). Goûtez aussi le Bordeaux Supérieur Rouge 2009, bien charpenté, avec ces nuances de cassis et d'épices, associant rondeur et structure (4,80€). Les prix sont sages et invitent à ne pas hésiter.

Richard Yung
16 bis, route des Landes
33640 BEAUTIRAN
Tél. : 05 56 40 29 04
Email : yung.richard@neuf.fr


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire. ?Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l?élevage est tout un art. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité. Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d?azote, par exemple. Depuis quelques années, on s?interdit au Château Haut Saint-Clair de mettre des produits anti-pourriture car on s?aperçoit en faisant des analyses de recherche des résidus, que les anti-pourritures migrent vers les vins.
J?aime beaucoup retrouver le fruit dans mes vins, je n?aime pas trop les tanins en puissance, j?aime que mon vin soit équilibré, j?essaye de ne pas trop extraire. J?ai fait mes études de viticulture en Bourgogne à Beaune, mon professeur, André Vedel, appelait cela ?des vins de mouchoirs?.





?Pour les amateurs, nous raconte Yannick Le Menn, il me reste quelques 2006, 2008, 2012 et 2014.
Le 2006 est extraordinaire, le Canada nous en a pris une grande quantité, près de 5000 bouteilles. Un vin mûr issu de climats tempérés donne un bel équilibre, des arômes bien présents mais frais, une certaine souplesse, du soyeux.
Le 2014 est le millésime sauvé par un superbe mois de septembre, une réussite après le 2013 où nous avions eu quelques déboires. Le 2014 est bien fondu, arômes de raisins, une jolie structure, le vin est charnu, agréable, pas trop de notes boisées. Vin d?une grande finesse, c?est dû au fait que j?ai tendance à travailler plus le fruit que le bois, il est très agréable à déguster maintenant mais il peut vieillir encore quelques années.
Le 2015 est un millésime plus chaud, de couleur très foncée, aux arômes de fruits noirs mûrs, un vin très charpenté, c?est un millésime solaire qui plait beaucoup, un peu exubérant et complexe.
Le 2016 est à l?élevage en barrique actuellement, j?ai opté pour des barriques à chauffe ?plus?, c?est un grand millésime, je le trouve supérieur au 2015, belle fraîcheur aromatique de fruits rouges, beaucoup d?élégance, bel équilibre, un vin bien typé bordelais, ?atlantique?, comme je les aime.
Quant à notre Moulin Saint Clair, c?est la cuvée de toutes les vignes, qui bénéficie aussi d?un passage en barriques pour lui donner ces notes de toasté, c?est un vin très fruité, rond, avec une belle structure souple.?
On est toujours au sommet avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2015, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte macérée, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de poivre au palais, aux tanins amples, un vin complet, de garde. Le 2014 est très équilibré, de bouche ample où dominent les fruits mûrs (prune, framboise), de jolie robe pourpre, un vin qui allie souplesse et structure, que l?on peut associer, notamment, avec un bœuf braisé aux carottes ou une rognonnade de veau. Très beau 2012, charnu, très savoureux, aux notes de groseille et d?humus caractéristiques, qui mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d?une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Exceptionnel 2006, tout en bouche, qui a des nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, savoureux, ample, très légèrement poivré en finale, aux tanins étoffés, un vin où l?élégance s?exprime à plein, idéal sur un sauté de chevreau ou un carré d'agneau rôti, salsifis à la crème. 
Goûtez leur Moulin Saint-Clair 2015, qui dévoile des notes de violette et de mûre, riche en couleur, classique, alliant finesse et structure, un vin tout en fruité, très séducteur. Savoureux 2014, au nez de petits fruits rouges, aux tanins fondus mais bien présents, un vin riche et très aromatique, d?une belle harmonie

Yannick et Andrea Le Menn

Domaine MONTAUT


Le Domaine est exploité depuis 1877. C'est en 1987, que Fernand Montaut reprend l'exploitation agricole familiale tenue depuis une quarantaine d'années par son frère René. Dans la volonté de développer le potentiel de la vigne, Fernand restructure le vignoble et effectue de nouvelles plantations durant huit ans. Adhérent à la cave coopérative de Gan jusqu'en 2000, il décide alors de vinifier et commercialiser en direct toute sa production. Bernadette, toujours présente au côté de son mari, est une excellente ambassadrice du Jurançon. Cette passion a été transmise à leur fils Nicolas, qui s'est installé sur le Domaine en 2010, après ses études de viticulture-oenologie.
Les vignes entourent un corps de ferme d'architecture typiquement béarnaise, avec des murs en galets et un toit en ardoise. Vendanges manuelles par tries successives, vinification traditionnelle.
Le tout explique ce Jurançon cuvée Prestige 2011, ample et bouqueté, tout en moelleux, de bouche fruitée et persistante, avec ces senteurs d'acacia et de pain brioché (11 €). Excellent Jurançon sec 2011, de bouche franche, de robe dorée, au nez où dominent la pêche blanche et la noisette (7 €). Aucune hésitation.

Quartier Haut Ucha

64360 MONEIN
Tél. : 05 59 21 38 17
Fax : 05 59 21 38 17
Email : pmanseng@wanadoo.fr
www.jurancon-montaut.com



> Les précédentes éditions

Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017

 



ARNOUX & Fils


Château LESTAGE-DARQUIER


Paul FAHRER


Pierre ARNOLD


Domaine BEAUVALCINTE


Château LAJARRE


Château PLANTIER ROSE


Domaine PERALDI


Domaine de la POULETTE


Château GAUTOUL


Clos BELLEFOND


Domaine de La GAYÈRE


Château de VIMONT


Domaine de CARTUJAC


Domaine COURÈGE-LONGUE


Domaine de L'AMAUVE


Domaine des MONTS LUISANTS


Château HAUT-SAINT-CLAIR


BOURDAIRE-GALLOIS


Domaine SEGUIN-MANUEL


Château PASCAUD


Domaine La MEREUILLE


Domaine DENUZILLER


Domaine de TORRACCIA


Domaine des LAURIBERT


Château BRONDELLE


Château VIEUX RIVALLON


Château BOUTILLON


Domaine LUQUET depuis 1878


Domaine BERTRAND-BERGÉ


Château HAUT FERRAND


Château Les GRAVES de LOIRAC


Domaine La CROIX CHAPTAL


Gérard METZ


Château SAINT-HILAIRE



CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE PIERRE GELIN


CHATEAU MONT REDON


CHATEAU HOURBANON


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales