Web Vins

Edition du 21/04/2020
 

Duclot

Réputation

PETRUS


Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu’en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c’est son fils Olivier, aujourd’hui, qui est aux commandes) : “Lorsque l’on parle d’un vin, il faut d’abord présenter le sol, c’est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétention d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. C’est un vignoble très ancien. J’y suis arrivé en 1964 et j’ai connu une parcelle postphylloxérique qui avait été plantée en 1885. Il y a encore des parcelles plantées en 1957, mais la moyenne d’âge des vignes est de 35 ans. À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l’Inra et la chambre d’agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu’on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne. La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton. Nous privilégions des extractions très mesurées, ainsi les cuvaisons ne sont pas très longues car nous souhaitons rester sur le fruit et des tanins soyeux. S’ensuit l’élevage durant 18 à 20 mois en fûts de chêne avec une proportion de bois neuf qui varie selon les millésimes (un peu plus de 50 %). Nous évitons le surboisage, toujours dans un souci permanent de préserver la spécificité du vin. Le vignoble est protégé en lutte raisonnée. Nous pratiquons depuis 1991 l’étude de la maturité phénolique en parallèle avec la maturité physiologique. Avec l’indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d’un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…” Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe. Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux. Duclot est la référence incontournable du négoce de grands vins depuis sa création à Bordeaux en 1886. Pour le négociant, l’enjeu de ce déménagement est d’affirmer toujours plus son ancrage sur la fameuse “place” de Bordeaux, tout en marquant nettement son esprit d’ouverture face aux opportunités des différents marchés, sous la houlette de sa directrice générale Ariane Khaida. Quant au stock - plusieurs millions de bouteilles - il reste en lieu sûr dans les chais de Duclot, une plateforme logistique de 20 000 m2 située à Martignas, aux portes de Bordeaux. Ariane Khaïda dirige Duclot depuis quatre ans. “Notre site internet Chateauprimeur est le seul site internet au monde dédié à la vente de vins en primeurs, faisant bénéficier nos clients de cet accès direct aux allocations des châteaux. Concernant Chateaunet, nos magasins se sont offert un lifting pour mieux répondre aux attentes des clients en proposant une immersion totale dans l’univers des vins, Champagnes et spiritueux.”

   

Duclot

Jean-François et Jean Moueix
Duclot 3, place Rohan
33082 Bordeaux Cedex






> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château de CREZANCY


“Le Sancerre est comme un bon chrétien, il est bon quand il a fait ses Pâques”, comme le disait Balzac. Un vignoble d'environ 13 ha, composé d'une partie de marnes argilo-calcaires du kimméridgien, les terres blanches, appelées “grosses terres” de composition argilo-calcaire qui se trouvent sur les collines les plus élevées, et d'une partie en caillottes, des sols très pierreux et calcaires. Voilà un superbe Sancerre blanc 2018, toujours très typé, racé, distingué, où l’on retrouve des nuances de raisin mûr, d’agrumes et de noix, de bouche ample et chaleureuse, qui allie rondeur et nervosité. Le Sancerre rouge 2018 est très expressif de son Pinot noir, de belle charpente, alliant finesse et concentration, parfumé (cassis, poivre), de bouche soyeuse, d’excellente évolution. Excellent Sancerre rosé, aux notes d’orange et de fleurs blanches, ample, idéal sur des mets épicés.

Ingrid et Nicolas CHEVREAU
4, chemin de la Noue - Le Bourg
18300 Crézancy-en-Sancerre
Téléphone :02 48 79 04 77 et 06 19 09 07 12
Email : chateaudecrezancy@gmail.com

Château de TARGÉ


Belle demeure flanquée de 4 tours à flanc de coteau, le domaine est superbement situé sur le coteau particulièrement calcaire qui domine la Loire avec un vignoble de 21 ha, 16 en rouge (Cabernet franc), et 5 en blanc (Chenin). “Depuis 2000, nous avons le label Terra Vitis : le sol est travaillé et enherbé, le compost a remplacé les engrais chimiques. Paul a décidé d’aller plus loin avec un passage en conversion Agriculture Biologique depuis 2017 lors de son arrivée sur le domaine.” Pour Paul et Edouard Pisani, “leurs ventes en 2020 : Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny Château de Targé 2017, Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny cuvée Ferry 2016, Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny Quintessence 2016, Saumur blanc Fresnettes 2018, Saumur rosé 2019, Saumur brut blanc et Saumur brut rosé. Les vendanges 2019 ont été une bonne surprise avec une récolte bien plus importante que nous l’imaginions et une qualité, où l’excellence est au premier plan. Une année très surprenante où nous attendions très peu de rendement à cause du gel qui nous a touchés tardivement début Mai, et de la saison aride et caniculaire qui s'en est suivie en Juin-Juillet (48 jours sans pluies, et deux épisodes au dessus de 40°C !). Au moment des vendanges, les pluies ont tout changé en faisant gonfler les baies et assurant une récolte de très belle qualité avec une fraicheur inattendue. Rose de Targé 2019 : victime de son succès l'an passé, nous en avons produit plus cette année. Il y a également notre premier millésime officiellement en Bio que l'on prépare pour 2020 !” Voilà un superbe Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny Quintessence 2016, vieilles vignes de Cabernet franc, élevé en fût de chêne, aux notes de mûre et de griotte, riche en couleur, classique, alliant finesse, charpente et persistance, corsé, de bouche savoureuse. Il est issu des deux meilleures parcelles du domaine. A partir de 2017 les parcelles ont été vinifiées séparément : c'est donc la dernière année d'assemblage ! Goûtez le Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny Château de Targé 2017, aux notes de griotte, mêlant souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré, un vin typé, un peu plus intense comme le voulait cette année chaude et très qualitative. On excite encore ses papilles avec leur Saumur-Champigny_definition.html"class="lexique" target="_blank">Saumur-Champigny rouge Cuvée Ferry 2016, vieilles vignes de Cabernet franc, toujours très typé, puissant, aux tanins présents, qui reste toutefois sur la fraicheur et la finesse typiques de ce millésime. Très joli Saumur blanc Les Fresnettes 2018, au nez de fruits (coing, citron), vineux et fin à la fois, charmeur et riche, avec en bouche, des dominantes d’amande et de poire. Le Saumur brut blanc de Targé, 70% Chenin blanc, 30% Cabernet franc, méthode traditionnelle façon Crémant, aux bulles fines, aux arômes de coing et de tilleul, et une belle minéralité.

Édouard et Paul Pisani-Ferry
Chemin de Targé
49730 Parnay
Téléphone :02 41 38 11 50
Télécopie :02 41 38 16 19
Email : edouard@chateaudetarge.fr
Site personnel : www.chateaudetarge.fr

Famille SABON DE ROCHEVILLE


Les 8,5 ha de vignes en Châteauneuf-du-Pape se répartissent sur deux terroirs : le plateau Pied de Bau et le quartier Les Gallimardes. Mylène Rocheville présente des Châteauneuf-du-Pape rouges élaborés avec les cépages suivants: Grenache noir, Syrah, Mourvèdre, Cinsault, Vaccarèse. L’exploitation s’étend aussi sur la commune de Bollène où une oliveraie a été plantée au printemps 2014. Grâce au savoir-faire et l’expérience de Bernard Sabon, son père, et avec l’aide de son époux Guillaume, Mylène a créé le Serre des Mourres Sabon de Rocheville en 2013. Mylène Rocheville propose cette année, ses millésimes 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 en Châteauneuf-du-Pape, et une cuvée spéciale 2018, baptisée MG; MG c’est Mourvèdre et Grenache, c’est aussi Mylène et Guillaume mais avant tout, c’est la voiture qui a accompagné Guillaume devant la mairie de Châteauneuf du Pape le jour de son mariage avec Mylène.“La sécheresse ne nous a pas épargnés, seulement 21 hl/ha, mais la qualité est parfaite et les vins satisferont bien de papilles gustatives. Animations : 17 Juillet et 21 Août soirées sous les étoiles en présence de l’observatoire des baronnies provençales. Début Juillet : Apprenez à faire vos conserves de fruits. Mercredi et vendredi matin : Rando-apéro !” Coup de cœur avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2016, Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault et Vaccarèse, vignes de 50 ans en moyenne, élevage de 12 mois en foudres. Il a une bouche puissante, un vin très typé, dense, de belle robe foncée, au nez de cerise confite, de prune et d’humus. Déjà dégusté l’an dernier, le Châteauneuf-du-Pape rouge Le Serre des Mourres 2015, qui selon Mylène Rocheville et après dégustation, est au top en ce moment. Il est très typé, de belle robe grenat, au nez d’humus, associant puissance et finesse, avec une bouche intense dominée par la garrigue et la cerise noire. Nous avons goûté également le Châteauneuf-du-Pape rouge Le Serre des Mourres 2017, dans la même lignée. mais qui mérite de vieillir un peu en cave. Le 2014, a des tanins présents mais fins, un vin intense en couleur comme en arômes, qui fleure les fruits macérés et les épices. Le 2013, est un vin harmonieux qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, d’une robe rubis foncé, de bouche puissante et soyeuse, parfait aujourd’hui, sur des pavés de bœuf au poivre vert ou des roulés d'agneau de Nyons. Vous apprécierez encore le CDR rouge cuvée Gypa AB, 2018, 70% Grenache et 30% Syrah, cette cuvée est née de l’amour des oiseaux et des Baronnies provençales. En effet, le Gypaète Barbu qui est le plus grand vautour y est réinséré et l’association “Vautours en Baronnies” existe depuis 2 saisons déjà. Un vin de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, de charpente solide, encore un peu jeune.

Mylène Rocheville - Earl le Serres des Mourres
15, avenue St-Joseph (Caveau : 117, rue de Montélimar 26110 Nyons)
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :06 07 12 18 27
Email : sabonrocheville@gmail.com
Site personnel : www.domainerocheville.com

CHATEAU DE CARLES


Au flanc du tertre de Fronsac, au-dessus de la vallée de l’Isle, ce château fortifié à la fin du 14e siècle prend son aspect actuel au cours de la Renaissance. Célébré par Ronsard, il a vu défiler les esprits les plus brillants : Montaigne, La Boétie, Rousseau, et de nombreux autres... Il y a 120 ans, le Sénateur Guillaume Chastenet de Castaing entre en scène. Il est suivi par son fils Jacques, illustre historien de l’Académie Française, et par son petit-fils Antoine. Depuis 1983, l’aventure vigneronne familiale se poursuit par la quatrième génération, celle de Constance et de son époux Stéphane Droulers. Dans une même quête de qualité sans concession, les deux époux produisent des vins modernes, équilibrés et respectueux de la magie du grand terroir historique de Fronsac. Le vignoble a été restructuré, de nouvelles plantations réalisées. Un cuvier, construit en 2003, permet de mettre en œuvre le concept de gravité totale entre la table de tri et la mise en bouteilles.  Vous pourrez découvrir ce Fronsac 2016, associant concentration aromatique et souplesse, avec ces notes d’épices douces et de prune, un vin très séducteur, ample et parfumé au palais, où l’on retrouve les fruits cuits et le poivre, de garde, évidemment.

Constance et Stéphane Droulers
Carles
33141 SAILLANS
Téléphone :05.57.84.32.03
Email : contact@hautcarles.com
Site : chateaudecarles
Site personnel : www.hautcarles.com


> Nos dégustations de la semaine

Pascal DEVILLIERS


Le Champagne Pascal Devilliers est issu d?un savoir-faire familial qui se transmet depuis trois générations.
Nous avons découvert ce nouveau Champagne Blanc De Noirs, un Champagne 100% Pinot Noir, où l?on retrouve des nuances de citron et de lis, un Champagne suave, qui allie finesse et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique (21€). On y déguste également ce Champagne Millésime 2006, à parts égales de Pinot Noir et de Chardonnay, d?une robe jaune or, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, c?est un vin riche et puissant (27€). Goûtez aussi la cuvée Confidentielle rosée de saignée 100% Pinot Noir, de jolie teinte rouge orangé, sur des arômes de fruits rouges, c?est un vin rond et ample.

Florence et Pascal Devilliers
8, rue de Saint-Lié
51390 Villedommange
Tél. : 03 26 49 26 08
Email : contact@champagne-devilliers.com
www.champagne-devilliers.com


Domaine LANYE-BARRAC


Domaine BEAUVALCINTE


Au sommet. Domaine de 10 ha. Travail du sol, désherbage mécanique, traitement phytosanitaire à base de cuivre et de soufre selon le cahier des charges de l?agriculture biologique depuis 2000. Le vignoble est exposé plein sud, sur des terres argilo-calcaires. Les plus anciennes vignes ont été plantées par leur bisaïeul il y a 80 ans, les plus jeunes, il y a 10 ans (âge moyen 35 ans).
Niché sur les hauteurs, ce charmant domaine propose un Beaumes de Venise Fine Fleur 2017, 50% Grenache, 25% Syrah et 25% Mourvèdre, un vin racé comme on les aime, avec des notes de cerise mûre et de cuir, puissant, de couleur intense, aux tanins riches et soyeux à la fois, une finale longue subtilement poivrée, d?excellente évolution.
Séduisant Beaumes de Venise Les Trois Amours 2017, 50% Grenache, 25% Syrah, 15% Mourvèdre, 5% Counoise et 5% Cinsault, bien typé et corsé, dont la bouche friande laisse la part belle aux notes de fruits noirs bien mûrs et aux épices, un vin tout en structure et en souplesse.
Et pour finir ce joli Beaumes-de-Venise rouge Monts et Merveilles 2014, 50% Grenache, 25% Syrah et 25% Mouvèdre, coloré, aux tanins mûrs, au nez complexe (pruneau), de bonne charpente, charnu, d?une belle finale, tout en bouche, parfait sur un civet. N?hésitez pas à découvrir le gîte sur place.

Sylvie et Bernard Mendez
La Grange Neuve
84190 Suzette
Tél. : 04 90 65 08 37
Email : contacts@domainebeauvalcinte.com
www.domainebeauvalcinte.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018

 



Château de PIZAY


AUVIGUE


Domaine de la COMBE AU LOUP


Domaine des LAURIBERT


ROYER Père et Fils


Domaine René CACHEUX et Fils


Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


Château de PASQUETTE


Château de FONTCREUSE


Vignobles JALOUISE BEAULIEU


Château PANCHILLE


FLEURY-GILLE


Château CHENE-VIEUX


Domaine CHARBONNIER


Domaine LUQUET depuis 1878


Domaine de TERREBRUNE


Château BOUSCAUT


Étienne OUDART


Château PLINCE


Domaine La CROIX CHAPTAL


P. LANCELOT-ROYER


Maison MOLLEX


Château La MARZELLE


CHARPENTIER


Sylvain MOSNIER


Château BEYNAT


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine MAESTRACCI


Pierre BOURÉE Fils


Château SAINTE-BARBE


Château FRANC LARTIGUE



CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHARLES SCHLERET


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHAMPAGNE GOSSET


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE DE LA RENAUDIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales