Web Vins

Edition du 12/04/2016
 

Château Beauregard

Sommet

Château BEAUREGARD

En 2014, la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayettes, a fait l’acquisition des quatre propriétés viticoles Château Beauregard, Château Pavillon Beauregard, Château Saint-Robert et Château Bastor-Lamontagne, avec leurs amis de longue date, Florence et Daniel Cathiard, du Château Smith-Haut-Lafitte. La famille Moulin incarne Beauregard, et veut faire revivre ce Château à Pomerol comme une maison de famille.


J’ai la chance que ces nouveaux propriétaires me fassent confiance, nous explique Vincent Priou, il est vrai que cela fait 25 ans que je travaille ici. Leur arrivée a favorisé la “renaissance” du Château Beauregard. Nous avons refait entièrement toutes les installations techniques et la chartreuse. Nous avons choisi des cuves béton en forme de goutte, équipées d’une thermorégulation dans l’épaisseur du béton, ce qui nous permet d’être plus précis pour les vinifications. Accueil de la vendange dans une nouvelle salle de réception, tri manuel et tri optique, puis le raisin est acheminé en nacelles qui sont montées par ascenseur pour atteindre le haut des cuves afin que le raisin y soit déversé, cela évite les pompes de remontage. Grâce à ces cuves tronconiques, nous pratiquons des pigeages tout en douceur. L’élevage se fait en barriques neuves de chêne de un ou deux vins. Nous avons deux chais à barriques climatisés. Tous ces équipements techniques ont pour but de magnifier le très beau terroir que nous avons ici, à Pomerol. Château Beauregard est réputé pour sa grande finesse, son élégance, nous allons essayer, grâce à la plantation d’une parcelle de Cabernet-Sauvignon, de lui apporter un peu plus de densité en bouche. Le vignoble d’une moyenne d’âge de 38 ans va être progressivement restructuré. Déjà, il y a une dizaine d’années, j’avais commencé la plantation à très haute densité et nous poursuivons dans cet esprit de 9200 pieds/ha, ce qui est assez exceptionnel sur la rive droite. Cette plus grande concurrence entre les pieds nous permet d’obtenir un niveau qualitatif optimum. Nous sommes dans une démarche environnementale, comme au Château Bastor-Lamontagne et Château Saint-Robert qui, eux, ont effectué des conversions Bio. Château Beauregard 2013 : vin sur le fruit, il ne fallait pas trop extraire, un vin plaisir tout en délicatesse, très flatteur, explose en entrée de bouche, arômes de fruits mûrs. Château Beauregard 2012 : millésime très typé Pomerol, flatteur avec de la densité, fraîcheur, élégance, long en bouche, belle complexité, notes d’épices, de sous-bois. Bon potentiel de garde, les Cabernets francs étaient superbes. Benjamin Beauregard, notre second vin représente 30 à 40% de notre production totale. Château Pavillon Beauregard, notre Lalande de Pomerol, 12 hectares à Néac, est un vignoble composé de 70% Merlot et de 30% Cabernet franc, j’aime dire que c’est un “petit” Pomerol qui plaît beaucoup. Le vin est vinifié ici et bénéficie des mêmes soins. Le pôle Rive Gauche est important avec 58 ha au Château Bastor-Lamontagne à Preignac et 38 ha au Château Saint-Robert dans les Graves. Nous avons fait des investissements surtout dans les vignes, certains pieds méritaient d’être remplacés. Avec Michel Garat, nous avions fait la démarche de passer en Bio il y a quelques années, et l’évolution qualitative des vins est tangible aujourd’hui, on remarque une grande pureté du botrytis et du fruit. Château Saint-Robert propose de très jolis graves rouges et blancs, le 2015 est une réussite notamment en blanc sec. L’évolution de Sauternes, un vin plus sur le fruit, à boire jeune comme les cuvées Caprice et So Sauternes sont des réussites. Les vins du Château Bastor-Lamontagne à Preignac sont issus d’un terroir qui ressemble à celui de Barsac, cela donne un Sauternes frais, bien équilibré, je privilégie les Sauvignons dans l’assemblage pour profiter du fruité et de l’acidité rafraîchissante.”

   

Château Beauregard



33500 Pomerol
Téléphone : 05 57 51 13 36
Télécopie : 05 57 25 09 55
Email : beauregard@chateau-beauregard.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT MEDOC
e_medoc.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR (Hors Classe)
MOUTON-ROTHSCHILD
GRAND-PUY-LACOSTE
MONTROSE
PICHON-COMTESSE
(LYNCH-BAGES)
CLERC-MILON
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BATAILLEY
LASCOMBES
BRANE-CANTENAC
CLAUZET
(LÉOVILLE-BARTON)
HAUT-MARBUZET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BEAU SITE
(CALON-SÉGUR*)
FONBADET
LA GALIANE
HAUT-BATAILLEY
TRONQUOY-LALANDE*
DAVID
SAINT-HILAIRE
ESTEAU
FONTESTEAU*
LESTAGE-DARQUIER
HOURTIN DUCASSE*
LE MEYNIEU*
LA PEYRE
CAMBON LA PELOUSE*
LAMOTHE-CISSAC
(ROSE BRANA)
TEMPLE DE TOURTEYRON
BROUSTERAS
BOIS CARRÉ*
COUDOT
HENNEBELLE
LOIRAC*
LES MOINES*
AGASSAC
GORRE
LAGNEAUX*
LAGORCE BERNADAS
RAUX*
GRAVES DE LOIRAC*
(GRAND-PUY DUCASSE)
PONTAC-LYNCH
(FOURCAS-HOSTEN)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BRIDANE
CANTENAC-BROWN*
DESMIRAIL*
FOURCAS-DUPRÉ
MAUCAILLOU
MAYNE LALANDE
VILLEGEORGE
LE BOURDIEU
DOYAC
PANIGON
LAMARQUE
PLANTIER ROSE
PATACHE D'AUX
PETIT BOCQ
POMYS*
SAINT-AHON
SOULEY-SAINTE-CROIX
TOUR-DU-ROC*
CARONNE-SAINTE-GEMME
DEVISE D'ARDILLEY*
(TALBOT)
CROIX du TRALE
HOURBANON*
(MONGRAVEY*)
REYNATS
ESCOT*
LUSSAN
SENILHAC*
VITICULTEURS FORT MEDOC
MOULIN ROUGE
LES MARCEAUX*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHANTEMERLE*
DOMEYNE
TOUR SIEUJAN
TOUR MARCILLANET
SIORAC
LABADIE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
DONISSAN*
GRANINS-GRAND-POUJEAUX
FAUGEROUX
LARRIVAUX
LE TEMPLE*
(SIGOGNAC)
SÉRILHAN

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

 A l'honneur

 Suivez nous

Patrick Dussert-Gerber sur Facebook Patrick Dussert-Gerber sur Twitter Patrick Dussert-Gerber sur LinkedIn Patrick Dussert-Gerber sur Viadeo



MILLESIMES 2016
Edition annuelle

Le terroir, sinon rien

Les grands vins racés et ... les autres

EXCLUSIF

Feuilletez gratuitement MILLESIMES en ligne comme le vrai magazine en tournant les pages

CLIQUEZ ICI


Recevez MILLESIMES en édition interactive PDF dès votre règlement
7 €
(format numérique PDF)

Recevez MILLESIMES en édition papier 464 pages en couleur présentation luxueuse


France Métropolitaine
15€
(port prioritaire compris)


 Les classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Jean-Michel PELLETIER


À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Quatrième génération pour ce domaine familial. Jean-Michel Pelletier perpétue la tradition de la culture de la vigne dans le respect de la nature. Car ici, et depuis longtemps, le respect de la nature est un sentiment très fort…Aujourd’hui, chaque geste est raisonné, réfléchi, en fonction de ses conséquences sur l’environnement. Attaché à la transmission familiale et soucieux de perpétuer les acquis transmis par les anciens, Jean-Michel Pelletier, œnologue de formation, par ailleurs responsable des assemblages au sein de la coopérative viticole de Passy-Grigny, met tout son savoir-faire pour élaborer des vins de Champagne d’excellentes qualités. “Nous avons fait un petit clin d’œil au passé, nous dit Jean-Michel Pelletier. En effectuant le travail du sol avec la charrue tirée par un cheval, nous réduisons l’utilisation de produits chimiques. Vous pouvez retrouver à la cave nos cuvées classiques ainsi que la cuvée Anaëlle Millésimé avec un passage en bois partiel sur les Chardonnays, un joli Champagne aux notes de fruits secs, de vanille et de toasté. Une nouveauté à découvrir cette année, un Blanc de blancs, aux arômes de fruits blancs” Ici, on attache un soin particulier à l’habillage et les étiquettes sont vraiment réussies. Très beau Champagne cuvée Anaëlle Millésime 2008, alliance délicate de Chardonnay vieilli en fûts et de Pinot meunier, de mousse fine et persistante, d’une belle complexité en bouche, tout en fruité et finesse, un Champagne très bien dosé, ample et charpenté, qui sent le pain grillé et les fleurs fraîches, parfait aussi bien sur des huîtres en gelée d'eau de mer qu’avec un nougat glacé. Le Blanc de blancs cuvée Confidentielle est particulièrement réussi (très belle étiquette), alliant distinction et structure, une belle cuvée ample et florale, de jolie bouche, très élégante, de mousse intense et fruitée, idéale à l’apéritif. Excellent brut rosé, de belle robe, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise…), avec cette touche délicatement épicée en finale. La cuvée Origine, une cuvée pur Pinot meunier, développe des arômes de pomme et de noix fraîche, avec cette bouche intense et ces nuances de fleurs blanches et de citronnelle, de mousse élégante. Belle cuvée Grande Réserve brut, avec ce nez aux notes florales et fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées, un vin de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de tilleul, une belle cuvée de mousse crémeuse. Joli Demi-sec, l’une des plus jolies bouteilles de cette catégorie, tout en arômes, associant élégance et charpente, la cuvée Candice, charmeuse, tout en distinction, puissante et raffinée, de mousse onctueuse et très fine, aux notes subtiles de fleurs fraîches et de fruits mûrs en finale.


22, rue Bruslard
51700 Passy-Grigny
Téléphone :03 26 52 65 86
Télécopie :03 26 52 65 86
Email : champagnejmpelletier@wanadoo.fr

Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire. L’encépagement est marqué par de vieux Cabernets francs (Bouchets) de plus de 50 ans, 25%, et les Merlots noirs dont les âges s’étalent de 30 à 60 ans. La situation de ce vignoble accidenté donne des vins riches, puissants et aromatiques. La technique est apportée avec précision : effeuillage ponctuel, raisins triés avant et après égrappage, sélection des jus, mis en cuve sans foulage. La fermentation et la macération sont étalées sur un mois, la régulation des températures et les dégustations sont les outils utilisés pour l’obtention des cuvées. Après fermentation malolactique, les vins sont décantés et mis en barriques. Le tiers des fûts est renouvelé chaque année. L’élevage en bois s’échelonne sur 10-12 mois selon les millésimes. Les assemblages définitifs s’effectuent en cuve Inox avant la mise en bouteilles. “Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l’élevage est tout un art. Je déguste chacune séparément, ainsi je sais quel est le lot qui s’y épanouira le mieux. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité. On a pris du plaisir à travailler ce 2014, poursuit Yannick le Menn, septembre et octobre ont été extraordinaires, avec des températures très chaudes, il y a même des raisins qui avaient des coups de soleil ! Et du coup, malgré certaines craintes, on s’est finalement retrouvé avec un potentiel très intéressant. Nous avons obtenu une récolte très homogène, des raisins mûrs. J’ai aussi effectué des saignées pour obtenir encore plus de concentration, des macérations à chaud car j’ai l’intention de faire des cuvées spéciales. Un vin très travaillé sur le fruit, cela permet d’enrichir notre gamme en proposant une autre cuvée, un vin exceptionnel par notre travail sur le raisin accommodé d’un élevage en bois approprié. Nous avons donc élaboré cette cuvée avec notre fils aîné Nicolas qui est œnologue et qui travaille pour le groupe LVMH. Le 2014 méritait un tel traitement, c’est un vin très prometteur, sur le fruit, très charnu. Nous avons mis nos vins dans des fûts très peu chauffés afin qu’ils prennent plus de sucrosité que de notes toastées. Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin, l’un a terminé ses études d’œnologie et travaille sur une thèse en Champagne chez Veuve Clicquot, et le second est à l’Inseec Bordeaux après un BTS production viticole. C’est très encourageant et stimulant de travailler avec des jeunes. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d’azote, par exemple.” Vous aimerez comme nous ce Puisseguin-Saint-Émilion 2012, charnu, très savoureux, aux notes de groseille et d’humus caractéristiques, qui mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012, précise Yannick Le Menn, c’est “le miraculé”: il fallait être bon vigneron, et heureusement que la fin de l’été et l’automne ont été très beaux. Les vins sont riches, concentrés, nous avons fait des macérations à chaud pour obtenir de beaux tanins qui se fondent bien actuellement. Le vin évolue lentement, on revient au rythme traditionnel bordelais, ce qui est très prometteur. Le 2011 développe des notes épicées, au nez complexe où dominent les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, bien représentatif de ce très joli millésime. Remarquable 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin charnu comme on les aime, de garde. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux années autour de lui ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution. Beau 2005, où s’entremêlent harmonieusement les épices et le cassis, un vin où la souplesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de cuir et de fruits légèrement confits en finale, aux tanins riches, charpenté, qui poursuit sa belle évolution. Le 2004 est très classique, coloré et corsé, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de groseille, d’humus et d’épices. Goûtez leur excellent second vin, la cuvée Moulin Saint-Clair, bien équilibré, très harmonieux, au bouquet concentré, d’une belle finale au palais.

Yannick et Andrea Le Menn

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 74 66 82
Télécopie :05 57 74 51 50
Email : chateau.haut.saint.clair@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauhautsaintclair
Site personnel : www.chateauhautsaintclair.fr

Domaine STOEFFLER


Un domaine entièrement en culture biologique depuis 2000 (complété entre temps par la biodynamie). La pureté, l’équilibre et la personnalité dans chacun des crus sont privilégiés, et la même attention est portée à tous les vins du plus simple Sylvaner aux vins les plus nobles : maîtrise de rigueur et des rendements (travail du sol et amendements organiques pour la vie du sol, recherche de petits raisins bien mûrs), récolte manuelle, pressurage doux et lent, fermentation naturelle (entre 1 et 6 mois), aucun adjuvant de vinification. Sulfite uniquement avant la mise en bouteilles pour les vins secs. Élevage sur lies fines avec bâtonnage (environ 1 an en foudre de chêne), très légère filtration avant mise en bouteilles. Excellent Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr 2013, alliant des notes florales et fruitées, franc au nez comme en bouche, un vin puissant, de bouche pleine. Le Pinot noir Salzhof Nature 2013 est d’une belle couleur grenat pourpre, très parfumé, harmonieux, au nez de mûre et de sous-bois, un vin bien corsé. Le Gewurztraminer 2013, suave et sec à la fois, est un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, de finale fraîche et fruitée. Joli Pinot gris lieu-dit Salzhof 2013, très agréable, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et d’amande.  Beau Gewurztraminer Grains Nobles 2011, ample, classique, un vin développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits, qui associe finesse et structure.

Vincent Stoeffler
1, rue des Lièvres
67140 Barr
Téléphone :03 88 08 52 50
Télécopie :03 88 08 17 09
Email : info@vins-stoeffler.com
Site personnel : www.vins-stoeffler.com

CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


Ces propriétaires sympathiques couvent leur vignoble dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...). On se fait plaisir avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin bien charnu comme on les aime, prometteur. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), fondu, d’une grande harmonie en bouche, avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux autres millésimes ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution.

Yannick et Andréa Le Menn

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 74 66 82
Télécopie :05 57 74 51 50
Email : chateauhautsaintclair@vinsdusiecle.com
Site : chateauhautsaintclair
Site personnel : www.chateauhautsaintclair.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine PRIEUR-BRUNET


Charmante et passionnée, Dominique Uny-Prieur peut être fière de ses crus. Avec son fils Guillaume (8e génération), à ses côtés, elle dirige ce vaste domaine de 20 ha sur la côte de Beaune.
Au sommet avec ce Bâtard-Montrachet 2013, où l’on retrouve toute la force de son terroir, suave, tout en harmonie et en fruité, avec cette finale subtilement acidulée, complexe, qui allie fraîcheur et charpente. Le 2012, d’une grande finesse, aux nuances de chèvrefeuille et de pêche blanche, de bouche fondue, est suave, très persistant.
Superbe Meursault Charmes 2013, avec des notes d’agrumes bien typiques, de bouche dominée par les fruits cuits et l’amande, finement miellée comme il le faut. Le 2012 mêle richesse aromatique et densité en bouche, avec des connotations délicates de noisette et d’abricot mûr, où l’on retrouve au palais des notes de fleurs blanches et de vanille, avec des nuances de pêche. Beau Meursault Chevalières 2013, tout en suavité, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…). Remarquable Pommard Platières 2013, très représentatif des meilleures bouteilles de l’appellation, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, un vin coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois.  
Il y a aussi le Beaune Clos du Roi 2013, très équilibré, avec ces connotations caractéristiques du terroir, puissant, ample, aux tanins savoureux et riches à la fois. Le 2012 est très typé également, de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois, bien classique de son appellation, de robe intense, au nez dominé par les fruits surmûris. 
Le Volnay Premier Cru Santenots 2013, avec des notes intenses de fruits surmûris et d’épices, est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux. Le 2012 a des tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, de couleur grenat. Savoureux 2011, de robe rubis intense, aux arômes minéraux de fruits surmûris, d’épices, de poivre noir, avec des saveurs intenses, d’une très belle structure.
Excellent Chassagne-Montrachet Morgeot 2013, d’un beau rouge foncé brillant, de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre, riche et distingué. Très joli Santenay Maladière 2013, dense, parfumé (cassis, sous-bois), avec cette bouche tout en souplesse, aux tanins mûrs, rond et riche à la fois, de belle évolution comme cet autre Santenay Clos Faubard 2013, de belle robe pourpre, avec ces arômes de groseille, de violette et de musc, un vin riche, ample, soyeux, et ce savoureux Santenay Maladière La Fleur 2013, coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche.

Dominique et Guillaume Uny-Prieur

Château MONT-REDON


Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Pierre Fabre, fils de Didier Fabre est en charge de la Cave, Yann Abeille, fils de Jean Abeille, est responsable des vignobles, Jérôme Abeille, deuxième fils de Jean, après ses études d’ingénieur, est à la partie commerciale, et, enfin, Patrick Abeille, troisième fils de Jean, Inseec à Bordeaux, s’occupe de la partie gestion, social, marketing…
“Le 2013 est un beau millésime caractérisé par un fruit intense et de jolies couleurs, nous précise Jean Abeille. Il a eu une climatologie un peu capricieuse mais beaucoup moins qu’en 2014. Les Vins sont actuellement à l’élevage en barriques, ce seront des Vins de belle qualité, du niveau des 2011, nous sommes très satisfaits de nos 2013. Cela n’atteint pas la richesse des 2010, bien sûr, qui est un millésime de garde mais, 2013 est un beau millésime tout comme le 2012.
En 2014, la météo a été également très capricieuse et l’automne n’a pas été aussi sec que dans les autres régions viticoles. Ce sera un millésime de vigneron ! Il a fallu faire un tri très sévère, aux alentours de 30%, nos rendements sont donc très faibles : 28 hl pour la troisième année consécutive ! Mais c’est indispensable quand on veut proposer des Vins de qualité.
Nos tables de tri ont été une aide précieuse et nous venons de goûter les 2014 qui sont fort honorables, notre travail a payé. Les maturités ont été longues à venir, c’est un millésime qui a du fruit, pas une très grande concentration.
En Provence, au Château Riotor les Vins sont très jolis, vraiment un très joli millésime 2014, avec un peu moins de fruit, peut-être, les raisins étaient parfaitement sains et cela nous a permis d’attendre la parfaite maturité. Les rosés sont ronds, longs, gras, bien équilibrés, avec de très jolies couleurs violines pâles.
Dans les Côtes-du-Rhône et à Lirac, c’est un peu le même phénomène climatologique qu’au Château Mont-Redon, le vignoble n’est distant que de 9 km, on se retrouve un peu dans le même style de vin sauf que les vendanges ont été un peu plus précoces, avec environ 6 jours d’écart; nos Côtes-du-Rhône sont très jolis, bien sur le fruit, il ne faudra pas s’attendre à trop de concentration ou d’opulence, mais ils sont très charmeurs, très friands.”
Excitez vos papilles avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2012, 60% Grenache, 30% Syrah et 8% Mourvèdre, complexe, avec ce charnu caractéristique, aux connotations de groseille avec cette pointe d’épices, de bouche à la fois puissante et souple. Superbe 2011, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la groseille, la réglisse et les épices, de bouche riche, de garde. Très beau 2010, un vin complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins très structurés, épicé et charnu comme il se doit, vraiment remarquable comme le 2009, qui associe concentration aromatique, finesse des tanins et puissance, avec des arômes de fruits mûrs, un grand vin bien charpenté, aux notes de griotte et de sous-bois, dense et concentré. Superbe 2006, coloré, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, puissant et charpenté, riche au nez comme en bouche, racé, un vin de très belle évolution.
Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2014, 55% Grenache, 20% Clairette, 10% Bourboulenc, 10% Roussane et 5% Picpoul, aux senteurs de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et suave à la fois, est très parfumé, tout en distinction, tout en bouche. Le 2012 se goûte toujours aussi bien, puissant et très franc, au nez subtil, est ample, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), tout en persistance. “Les Blancs 2012 sont très aromatiques, poursuit Jean Abeille, avec beaucoup de gras, de rondeur, d’une bonne tenue acide, d’une grande longueur en bouche. Ils sont issus d’un terroir exceptionnel provenant du massif urgonien avec une zone calcaire qui permet aux Vins Blancs d’avoir une superbe minéralité et des arômes tertiaires d’une grande complexité. La nature nous a gâtés ces dernières années avec une série de jolis millésimes, des Vins complets et flatteurs qui séduisent les nombreux amateurs qui nous suivent avec une fidélité constante.”
Le Lirac rouge 2012, 70% Grenache, 20% Syrah et 10% Mourvèdre, est de bouche structurée, d’une belle harmonie, un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, bien équilibré et généreux, tout en bouche comme le Lirac Mont-Redon rosé 2014, 60% Grenache et 40% Syrah, à la fois tendre et nerveux, très agréable sur des plats exotiques. Il y a encore le CDR rouge 2013, 80% Grenache et 20% Syrah, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, dense et d’une belle persistance aromatique en finale, le CDR rosé 2014, Grenache et Syrah, et le CDR blanc 2014, 90% Roussane et 10% Viognier, fin, élégant, qui sent bon les fruits Blancs. Voir le Côtes-de-Provence Château Riotor.

Jean Abeille et Didier Fabre

Château La ROSE SARRON


Au sommet. L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s’étend sur 35 ha, dont 25 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vin vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne.
Vous aimerez le Graves rouge cuvée Damien 2012, de couleur grenat profond, aux connotations de mûre, de sous-bois et de violette, volumineux aux papilles, qui mêle finesse et charpente, avec des tanins veloutés.
Excellent Graves rouge 2012, coloré, légèrement épicé, concentré mais très élégant, aux tanins mûrs, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle longueur. Le 2011 est de bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits (cassis, groseille), riche et souple à la fois.
Il y a également ce remarquable Graves blanc cuvée Anaïs 2013, suave, fin, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, vraiment très réussi, d’une longue finale, un vin qui demande une cuisine raffinée, comme des escalopes de veau à la crème, par exemple. Beau 2012, délicat, d’une grande persistance aromatique, à la fois riche et fin, de bouche nuancée où se retrouvent la bruyère et les fruits mûrs, sec et gras à la fois. Joli Graves blanc, de belle robe, rond mais d'une belle acidité, typé et aromatique, tout en vivacité, parfait sur une parillada de poissons.

Philippe Rochet

> Les précédentes éditions

Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Domaine de SARRY


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Château LAFON


Château HAUT-CALENS


Domaine Jean-Max ROGER


Château PLANTIER ROSE


Château BOUTILLON


Pierre ARNOULD EARL


SCHAEFFER-WOERLY


PHILIPPONNAT


Domaine des BOUQUERRIES


Domaine de La GAUTERIE


Château PAILLAS


Château La GALIANE


BOURDAIRE-GALLOIS


Château LESTAGE-DARQUIER


Château VIEUX RIVALLON


Guy LARMANDIER


ZOELLER


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château NOZIÈRES


Domaine Charles FREY


De VENOGE



DOMAINE GOURON


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE PICHARD


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHARLES SCHLERET


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU TOULOUZE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


DOMAINE TROTEREAU


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


LA BASTIDE BLANCHE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales